« Mon visage est plus qu’un corps »

  • Deborah, visage caché, bois de Keroual, 16 mai 2017, série photographique

En ce moment, à la Maison Pour Toutes Lcause, vous pouvez découvrir la série de 19 photographies « Mon visage est plus qu’un corps ».

Cette série est issue du projet « Je voudrais aller me promener dans les bois », réalisée entre décembre 2016 et novembre 2017 avec des amies et des femmes accueillies à l’espace Lcause de Brest. Elle a été sélectionnée pour l’exposition « Paroles et images de femmes de Brest à Kiel » à la Maison de la Fontaine à Brest, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes.
Le choix d’exposer uniquement les clichés sur lesquels le visage des femmes est caché n’a pas été effectué par hasard ou pour des raisons d’ordre esthétique. Il a été décidé par la nécessité pour certaines de rester dans l’anonymat, soit parce qu’elles se trouvaient, sur le temps de l’exposition, en situation de danger vis à vis d’un tiers (conjoint, réseau de prostitution,…), soit parce que leur présence en France n’était pas encore statuée.
Cette série questionne l’importance extrême accordée au visage dans l’identification d’un individu et dans sa reconnaissance en tant qu’être humain.
Elle interroge par ailleurs la question de la naturalité du genre féminin et de la place des femmes dans l’espace privée et public.

Pour avoir plus d’infos sur cette série de photographie, je vous invite à aller sur la page « Mon visage est plus qu’un corps »

Je remercie les femmes qui ont participé à ce projet et plus particulièrement celles qui ont accepté que leurs photographies soient exposées.

Jours d’ouverture et horaires de Lcause : mardi et vendredi de 10h00 à 17h00

Site web de l’espace Lcause : http://espacelcause.wixsite.com/lcause