Le choix du titre « Mon visage est plus qu’un corps » s’est alors imposé comme rappel de l’importance extrême accordée au visage dans l’identification d’un individu et dans sa reconnaissance en tant qu’être humain.
La dissimulation des visages nous renvoie par ailleurs à l’idée profondément ancrée dans nos imaginaires selon laquelle les femmes sont avant tout des corps, matières sans esprit, propres à la consommation et à la propriété.

Livret souple 21 x 15 cm / 44 pages / 30 ex. numérotés.
Reliure collée.
Impression numérique. Couverture papier mat texturé, pages intérieures papier satiné. Imprimé chez Matisséo à Meylan.

ISBN 978-2-917427-05-7

Cliquez ici pour voir les 19 photographies de la série « Mon visage est plus qu’un corps ».