Femmes créatrices, femmes libres ! Prises de parole

  • Vernissage de l'exposition [Femmes créatrices, femmes libres !] le 2 octobre 2019 au musée des beaux-arts de Brest, intervention de Marie-Odile Camus, projet conçu et animé par Marie-Claire-Raoul
Vernissage de l'exposition [Femmes créatrices, femmes libres !] le 2 octobre 2019 au musée des beaux-arts de Brest, intervention d'Yveline, projet conçu et animé par Marie-Claire-Raoul
Vernissage de l'exposition [Femmes créatrices, femmes libres !] le 2 octobre 2019 au musée des beaux-arts de Brest, projet conçu et animé par Marie-Claire-Raoul

PRISES DE PAROLES LORS DU VERNISSAGE DE L’EXPOSITION « FEMMES CRÉATRICES, FEMMES LIBRES ! » AU MUSÉÉE DES BEAUX-ARTS DE BREST LE 2 OCTOBRE 2019

 

Présentation du collectif Lcause par Nina Dubois

 

Présentation de l’atelier par Marie-Odile Camus et Yveline Gouez

(Marie-Odile Camus)

Au début de cette année 2019, Marie-Claire Raoul plasticienne et résidente à Lcause, nous a proposé un atelier de culture et d’expression artistique en relation avec les femmes artistes. Cet atelier avait lieu soit à Lcause pour les ateliers artistiques soit dans des centres d’art pour les visites d’exposition.

L’année dernière, un atelier d’art créatif et une exposition avait été organisés à la Maison de la Fontaine autour du thème « Histoires de femmes, femmes à histoires ».

Cette année Lcause a établi un partenariat avec le musée des Beaux-Arts ce qui nous a donné l’opportunité de découvrir, à travers plusieurs visites commentées, le parcours et les œuvres des femmes artistes présentes dans la collection du musée et dans l’exposition « La vraie vie est ailleurs ! » telles Angélica Kauffmann, Anna Quinquaud, Sonia Delaunay, Marcelle Loubchansky ou encore Véra Molnar. Avec beaucoup de liberté, nous nous sommes inspirées de leurs œuvres pour réaliser nos propres créations.

(Yveline Gouez)

Nous avons pu aussi visiter l’exposition « Mitchell/Riopelle, un couple dans la démesure » aux Capucins à Landerneau et celle sur Corita Kent au centre d’art Passerelle. Nous avons également rencontré l’artiste plasticienne et graveuse Marie-Michèle Lucas qui nous a parlé de la technique de la gravure. Ces visites ont enrichi nos connaissances et notre pratique artistique.

Au cours des ateliers, sous le regard bienveillant de Marie-Claire Raoul, nous avons exploré des techniques d’expression comme la linogravure ou la peinture à l’huile. Au centre d’art Passerelle nous nous sommes initiées à la sérigraphie.

Au sein du groupe, l’entraide et le partage étaient réels et cette ambiance chaleureuse nous a aidé à faire émerger créativité et liberté.

Nous sommes donc très heureuses ce soir de vous présenter notre travail. Nous remercions chaleureusement l’équipe du musée pour son accueil et sa disponibilité et particulièrement Marie-Claire Raoul pour son investissement dans le projet et sa gentillesse.

Présentation du projet par Marie-Claire Raoul

Bonjour,
C’est à mon tour de vous remercier vous toutes qui êtes là et celles qui n’ont pas pu être présentes aujourd’hui d’avoir rejoint le groupe « Femmes créatrices, femmes libres ! ». je vous remercie pour votre enthousiasme, votre curiosité, votre inventivité et votre amitié. Cette restitution n’aurait pu se faire sans votre assiduité et votre implication. J’ai éprouvé une grande satisfaction à vous accompagner tout au long de cette expérience.

Pour cet atelier, j’ai souhaité que chacune soit très libre et puisse trouver par elle-même ce qu’elle souhaitait créer. C’était un challenge. Ce n’était pas du tout évident pour personne. Elles y sont parvenues et je leurs dit bravo à toutes.

Lors d’une réunion/bilan, l’une d’entre elles nous a dit : ce type de projet c’est beaucoup de cheminements et de travail sur soi-même. Et bien, ce cheminement je crois qu’il mène vers plus d’autonomie et de liberté. Au-delà du résultat que nous voyons ici, qui reflète sensibilité artistique, questionnement et créativité, c’est toute une démarche plus souterraine, difficile à évaluer, qui est en jeu. Tant bien sûr sur le plan de la transmission des femmes d’hier à celles d’aujourd’hui, que sur le plan de la réassurance, du partage, du plaisir éprouvé à fabriquer quelque chose pour soi, de la fierté à montrer ce dont on est capable, de la gageure à aller au bout d’une démarche et enfin, de la capacité à mener un projet à plusieurs. CRÉATRICES, LIBRES des mots qui vont donc bien ensemble. Pour tout ceci, il me semble que l’atelier « Femmes créatrices, femmes libres » a du sens.

J’aimerais renouveler mes remerciements à Lcause qui a accueilli les ateliers, à Anna Larvor et Élisa Guilbert qui ont été stagiaires et actrices de ce projet, à l’équipe du musée des Beaux-Arts qui a joué le jeu et nous a accompagné dans cette belle histoire, à la Ville de Brest qui a soutenu le projet. Je vous souhaite une bonne visite, mais, avant de vous laisser découvrir leur travail je voudrais citer une phrase de Louise Bourgeois (c’est une traduction personnelle) :

« L’art est réparation : l’idée est de réparer les dommages que la vie nous inflige, pour faire en sorte que ce qui est fragmenté en nous, état qui nous effraie et nous angoisse, deviennent quelque chose de complet ».